La France publie sa stratégie internationale pour le numérique et nomme un ambassadeur dédié

Le 15 décembre 2017, Jean-Yves le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a présenté la stratégie internationale de la France pour le numérique.

La France, qui considère le numérique comme un enjeu majeur de son action internationale, vient d'annoncer sa stratégie en la matière.

Preuve que le sujet est pris au sérieux, un ambassadeur pour le numérique a été nommé : David Martinon. Il sera chargé de répresenter la France auprès des acteurs du numérique et dans les discussions internationales, en appliquant les principes énoncés dans cette nouvelle stratégie internationale pour le numérique.

La stratégie française repose sur 3 piliers :

Défendre les principes d'ouverture, de diversité et de confiance dans le numérique

Cela implique, entre autres :

  • une gouvernance basée sur la diversité des acteurs (États,secteur privé, sociétés civiles)
  • le soutien à un Internet sûr et abordable comme axe de la politique de développement
  • la promotion de la diversité et du plurilinguisme, et à ce titre, de l'Internet francophone
  • la diffusion de communs numériques (logiciels, contenus, données ouvertes)
  • l'évaluation de l’impact des algorithmes et inciter à leur loyauté et/ou leur transparence
  • la lutte contre la création et la diffusion de fausses informations (fake news)
  • le plein respect du droit international dans l'espace numérique
  • la lutte à échelle international contre l'utilisation du net à des fins de terrorisme
  • l'éducation à une culture du chiffrement des communications auprès des citoyens

 

soutenir l'émergence d'un modèle européen du numérique

L'ambition est de faire de l'Europe un pôle normatif qui serve de référence dans l'espace numérique mondial. Avec, par exemple :

  • le droit à l'autodétermination et à la portabilité concernant l'utilisation et la communication des données personnelles
  • l'encouragement du privacy by design et security by design dans la conception des services et produits numériques
  • la loyauté des plateformes, la transparence sur leurs actions et la responsabilisation de ces acteurs vis-à-vis des principaux enjeux de l'espace numérique
  • la protection des droits de la propriété intellectuelle sans pour autant brider l'innovation et les usages numériques
  • le renforcement de l'écosystème européen (soutien à l'industrie, formation, règles fiscales loyales, financement de l'innovation, interopérabilité des services, libre circulation de l'information, présence des infrastructures essentielles sur le continent, couverture des territoires en haut débit)
  • la promotion des standards de ce modèle européen dans les négociations internationales (gouvernance d'Internet, accords commerciaux...)

 

renforcer l'attractivité et la sécurité de la France à l'échelle internationale

Ainsi la France s'engage à développer, au niveau international :

  • une politique de soutien à l'innovation et d'aide à l'exportation
  • une approche d'innovation publique et d'ouverture des données publiques (gouvernement ouvert)
  • le réseau French Tech, qui valorise les acteurs de la tech sur le territoire français et dans les hubs à l'étranger, et attire les meilleurs talents étrangers avec le French Tech Ticket
  • une pensée stratégique en termes de cybersécurité (recherche, coopération avec des think tanks) au service de la défense de la France et de ses alliés (cadre volontaire européen, engagement pour la cyberdéfense de l'OTAN, élaboration de mesures de confiance à l'OSCE et l'ONU)

Retrouver plus d'informations à propos de l'annonce de cette stratégie sur le site du Ministère des Affaires étrangères : lien.

Le document complet (pdf, 34 pages) :

Télécharger / Lae alla (PDF, 156KB)

Lire cet article en : English,

Démocratie et numérique : la vidéo de notre débat à N099

Le 30 novembre dernier, nous organisions avec CitizenOS la soirée-débat "Political Representation in a Digital Age" à NO99. Voici la vidéo des échanges, avec Pierre-Louis rolle (Ministère français de l’Économie), Maija Jäske (Université de Turku) et Marco Deseriis (Northeastern...

Lire la suite

Des MOOC pour apprendre le français

1 Mars 2018

Fidèle à son souci d’innovation permanente et de promotion de la langue française, l’Institut Français d'Estonie (IFE) va lancer courant 2018 des CLOM (cours en ligne ouvert et massif), aussi appelés MOOC. L'IFE va ainsi être la première institution en Estonie à proposer des CLOM pour...

Lire la suite