Le merveilleux film documentaire “Braguino” à KUMU

Musée de KUMU

18 Avril 2018

Witzenbergi 34

Tallinn

Un documentaire splendide, puissant, dans lequel le cinéaste Clément Cogitore nous interroge sur notre propre rapport au monde à partir de l’histoire d’une petite société vivant en autarcie en Sibérie. A voir à KUMU le 18 avril à 18H00 pour séance gratuite.

Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral…

Critique lors de la sortie en salle le 31/10/2017
Par Pierre Murat

Ce moyen métrage est issu d’une installation étonnante. Projetées au cinéma, les images redoublent de force et de beauté. On y sent, surtout, le thème qui irradiait son premier long métrage, Ni le ciel ni la terre, où des soldats perdus combattaient sans trop savoir pourquoi des adversaires invisibles, avant de disparaître, les uns après les autres, sans qu’on les retrouve jamais… Ici, deux clans s’affrontent dans un lieu paumé de la Sibérie orientale : les Braguine (que l’on voit) et les Kiline (que l’on devine dans l’ombre). Le réalisateur filme le quotidien de ces exilés loin de toute civilisation, comme une sorte de rituel condamné à disparaître tôt ou tard. D’où l’angoisse permanente des Braguine, leur paranoïa grandissante envers les Kiline qu’ils voient comme les messagers de leur défaite programmée. Clément Cogitore les filme en une suite de plans-séquences épurés et troubles : des cliquètements, des aboiements y résonnent sans cesse, la nuit, tandis qu’une lampe torche tente maladroitement d’éclairer des espaces à jamais menaçants.

De : Clément Cogitore
Pays : France
Année : 2017
Durée : 49′
NB! en russe, sous-titré anglais

Au musée de KUMU
Le 18. avril à 18H00

GRATUIT !

Organisé par :

Lire cet article en : Eesti,

Journée mondiale du cirque fêtée en Estonie

21 Avril 2018 - Tallinn

Le 21 avril est la plus grande fête internationale des communautés du cirque autour du globe. C'est une belle occasion de célébrer ensemble les arts et la culture du cirque, pour faire entendre notre amour a cet art du bonheur. La Fédération Mondiale du Cirque a demandé à tous ses...

Lire la suite

Nadja Lesaulnier au Festival de Clavecin à Tallinn

21 Avril 2018 - Tallinn

La musique baroque a toujours gardé une place importante en France, notamment lorsqu'elle est jouée au clavecin. C'est un savoir qui se transmet de génération en génération. Le 21 avril 2018, au Festival de Clavecin de Tallinn, vous aurez la possibilité d'écouter Nadja Lesaulnier, une...

Lire la suite

baroqueMusique

Des artistes parisiens au Centre d’art contemporain de Rapla

7 Avril 2018 / 29 Avril 2018 - Rapla

A partir de samedi 7 avril au Centre d'Art contemporain de Rapla, deux artistes parisiens - Kaia Kiik et Christian Prunello exposent leur projets artistiques à l'exposition "Contrastes doux". "Contrastes doux" réunit les ouvres des deux artistes originaux : les peintures à l'huile de Christian...

Lire la suite

Café de langue du mois d’avril

18 Avril 2018 - Tallinn

Le concept reste le même : une rencontre conviviale pour pratiquer le français, ouverte à tous les apprenants à partir du niveau intermédiaire. Les participants sont divisés en deux groupes (intermédiaire et avancé). La discussion, dirigée par un français natif, sera l’occasion...

Lire la suite

café de languefrançais

“L’éveil du Printemps” par Armel Roussel à Vaba Lava

10 Avril 2018 / 13 Avril 2018 - Tallinn

L’éveil du Printemps est une adaptation par Armel Roussel de la pièce du même titre, écrite par le très controversé dramaturge allemand Frank Wedekind. Celui-ci reste encore aujourd’hui l’un des esprits les plus audacieux du théâtre allemand et s’était mis en quête de nouvelles...

Lire la suite