François Zimeray à la conférence des Droits de l’Homme à Tallinn

Swissôtel

8 Décembre 2017 / 8 Décembre 2017

Tallinn

François Zimeray, activiste des droits de l'Homme et Ambassadeur de France à Copenhague, discutera de la situation actuelle des droits de l'Homme lors de la conférence internationale organisée sous le patronage de la Présidente d'Estonie, Mme Kersti Kaljulaid. Participation uniquement sur invitation.

Cette année, le thème général de la conférence est “Les droits de l’Homme en chute libre ?”. 
Pour en savoir plus sur le programme : consulter le site de la conférence.

Lors de cette conférence annuelle organisée par l’Institut Estonien des Droits de l’Homme, et sous le haut patronage de la Présidente de la République d’Estonie, différents experts internationaux aborderont la situation actuelle des droits de l’Homme :

  • François Zimeray, Ambassadeur de France au Danemark ;
  • Jacob Mchangama, avocat et expert des Droits de l’Homme ;
  • Daniel Mitov, ancien Ministre des Affaires étrangères de Bulgarie ;
  • David Griffiths, chef d’administration d’Amnesty International ;
  • Nele Parrest, juge d’Etat.

Le débat sera modéré par : Katre Luhamaa, professeur à l’Université de Tartu.

Quelques mots sur François Zimeray, Ambassadeur de France au Danemark
Avant sa nomination, en octobre 2013, comme Ambassadeur de France à Copenhague, François Zimeray a exercé pendant plus de cinq ans les fonctions d’Ambassadeur en charge des Droits de l’Homme au sein de la diplomatie française.

Dès l’âge de 17 ans, découvrant le génocide cambodgien, il fonde une association pour venir en aide aux réfugiés avant de se rendre, à 24 ans, dans les camps à la frontière thaïlandaise. Cette expérience de terrain, il la connaîtra à de nombreuses reprises dans son parcours. Militant, il dénonce les massacres au Darfour et se rend à la frontière tchadienne ; avocat, il intervient à la Cour Pénale Internationale pour défendre un enfant-soldat en République Démocratique du Congo. Il défend les victimes contre les dirigeants Khmers rouges, obtient la libération d’opposants politiques au Laos. Et en tant qu’ambassadeur itinérant, de 2008 à 2013, il effectue plus de 120 missions. Il s’est notamment rendu plusieurs fois à Bagdad, à Gaza, en Tchétchénie, au Sri Lanka, en Colombie, au Honduras, au Burundi, au Rwanda et en Libye. En 2011, il est l’un des premiers Occidentaux à être reçus à Rangoon par Aung San Suu Kyi. A Moscou, il assiste au procès de Mikhaïl Khodorkovski et reçoit les avocats des Pussy Riot. A Kiev, il assiste au procès de l’ancienne Premier Ministre Ioulia Tymochenko et tente de lui rendre visite en prison. En 2012, chargé de collecter des éléments de preuve de crimes contre l’humanité, il se rend auprès des réfugiés à la frontière syrienne.

Aux Nations-unies, à New York, François Zimeray a présidé le forum sur les enfants-soldats lors de l’Assemblée générale. Il s’attache également à mettre en lumière des sujets rarement abordés comme celui du viol des femmes utilisé comme arme de guerre. A Genève, à la tribune du Conseil des Droits de l’Homme, il défend, à trois reprises, le rapport de la France à l’Examen Périodique Universel.

Son engagement s’exprime aussi dans la vie de la cité. En 1989, il devient à vingt-sept ans le plus jeune maire de France d’une commune de plus de 20 000 habitants (Petit Quevilly), puis en 2001 il est élu président de l’Agglomération du Grand Rouen, capitale de la Haute-Normandie. (450 000 habitants). Très concerné par les questions d’environnement, il lance le premier tramway sur gazon en France. Il fonde la première association des maires pour l’environnement, les Eco-maires et publie en 1994 « Le maire et la protection juridique de l’environnement ».

De 1999 à 2004, il est député au Parlement Européen. Il siège à la Commission juridique et à la Commission des Affaires étrangères et de la Défense. Il participe aux travaux de la Charte des Droits Fondamentaux.

En parallèle de ses engagements publics, avocat de métier, François Zimeray connaît les réalités économiques internationales, ayant exercé pendant plus de vingt ans dans un important cabinet français. Il est également Membre de l’Institut français des experts juridiques internationaux (IFEJI).

Lire cet article en : Eesti,

Le café de langue pour lycéens du mois de mars

23 Mars 2018 - Tallinn

L’Institut français d'Estonie vous propose une fois par mois et gratuitement  un café de langue réservé aux lycéens qui apprennent déjà le français. L’accent est ici mis sur l’expression orale (savoir argumenter, pouvoir exprimer son opinion …) à l’aide de différentes...

Lire la suite

Rencontre avec l’illustratrice française Vanessa Hié

15 Mars 2018 - Tallinn

Le mois de la francophonie amène une fois de plus en Estonie des français du monde de la littérature. Cette année nous avons le plaisir d'accueillir l'illustratrice Vanessa Hié, parmi ces œuvres : "L’Opéra volant", "Mon secret rit tout le temps", "Rien d'est plus beau", "La fabuleuse...

Lire la suite

Documentaire français “Quelque chose de grand” à KUMU

7 Mars 2018 / 7 Mars 2018 - Tallinn

Un chantier colossal, gigantesque. Une usine d'épuration d'eau en construction, dans les Yvelines. Fanny Tondre y a passé deux ans, avec sa caméra. Elle s'est plongée dans ce monde d'hommes et son film est une pure merveille. Une alternance de scènes de chantier (qu'elle filme comme un ballet...

Lire la suite