Exposition d’Eugène Boudin à Haapsalu

Bibliothèque de Haapsalu

21 Octobre 2017

Posti 3

Haapsalu

Si vous êtes à Haapsalu, passez à la bibliothèque de la ville pour admirer l'exposition des reproductions des œuvres d'Eugène Boudin, "le roi des ciels".

Dans le cadre des festivités sur le thème des nuages, la Bibliothèque de Haapsalu vous invite à partir du 21 octobre à l'exposition d'un artiste français, Eugène Boudin, considéré comme un des premiers impressionnistes. Les œuvres sélectionnées font partie de la collection du musée MuMa du Havre.

A propos de l'artiste :

Eugène Boudin
Eugène Boudin est né le 12 juillet 1824 à Honfleur, port de Normandie, proche du Havre. En 1844, il décide de créer son propre commerce de papetier-encadreur. Le commerce est fréquenté par des artistes (écrivains, peintres, musiciens). Ce sont les arts graphiques qui vont attirer le jeune homme, qui commence à dessiner.

En 1846, Boudin a 22 ans. Il décide de se consacrer entièrement à la peinture. Pour vivre, il peint des scènes de genre, des natures mortes et quelques portraits pour la bourgeoisie locale. En 1848, il voyage en Belgique et aux Pays-Bas et découvre les grands maîtres flamands et néerlandais. Les années qui suivent, outre ses copies des maîtres flamands du Louvre, Boudin continue à peindre et à vendre des natures mortes afin de compléter ses ressources.

A partir de 1855, Eugène Boudin voyage beaucoup. Il alterne les séjours à Paris et à Honfleur, et se rend également en Bretagne. Son travail ne le satisfait pas et il détruit de nombreuses toiles mais s’oriente peu à peu vers sa vocation : la représentation des rivages marins, des bateaux, des ports.
La première exposition Boudin a lieu à Paris en 1857. En 1858, il rencontre Claude Monet, alors âgé de 18 ans. L’influence de Boudin sur Monet sera déterminante.

En 1859, Boudin expose pour la première fois au salon annuel organisé par l’Académie des Beaux-arts. Il présente une scène de genre bretonne qui attire l’attention de Baudelaire. La même année, il rencontre Gustave Courbet.
Au début des années 1860 apparaît la mode des bains de mer. L’aristocratie et la haute bourgeoisie parisiennes se rendent l’été sur la côte normande. Deauville et Trouville deviennent des stations très prisées.
Boudin commence alors à réaliser des tableaux de petites dimensions, saisis sur le motif, représentant les promenades, les conversations, les activités de ces personnes fortunées. Si le public représenté ne comprend absolument rien à cette peinture exquise, mais trop novatrice à son goût, la critique remarque aussitôt le jeune peintre.
Les ciels de Boudin feront l’admiration des plus grands et Jean-Baptiste Corot l’appellera « le roi des ciels ».
Il participe à la première exposition impressionniste en 1874, mais ne se considère pas comme un membre du mouvement.
Il meurt à Deauville le 8 août 1898, en laissant une collection de plus de 400 œuvres.

A propos de MuMa – Musée d’art moderne André Malraux du Havre, France :
Ancré au Havre, ville qui a vu naître ou grandir des artistes tels Monet, Dubuffet, Friesz, Dufy et Braque, le MuMa, dont le bâtiment actuel a été inauguré en 1961 par André Malraux, est réputé pour ses collections de la fin du XIXe et du XXe siècle (œuvres impressionnistes et fauves, fonds d'atelier de Boudin, legs de Marande). La donation faite au musée en 2004 par Hélène Senn-Foulds a fait du MuMa l'une des plus importantes collections impressionnistes de France en dehors de l’Île-de-France. Ainsi, le musée présente
aujourd'hui au plus grand nombre, des œuvres de Monet, Renoir, Pissarro, Sisley, Degas ou encore Courbet et Corot.

Le musée des beaux-arts de la ville du Havre a été fondé en 1845. Il abrite à l’origine, les œuvres et les objets les plus divers, des arts décoratifs à la peinture, en passant par la sculpture et l’histoire naturelle. Le musée se spécialise au début du XXe siècle dans le domaine des beaux-arts.
En septembre 1944, le musée est détruit par les bombardements. La collection de sculptures, restée sur place au cours du conflit, disparaît presque entièrement. Seules les peintures (mille cinq cents toiles), qui ont été transférées en lieu sûr, sont épargnées. La municipalité du Havre décide en 1951 la construction d’un nouveau bâtiment qui est confié à quatre architectes : Guy Lagneau, Michel Weill, Jean Dimitrijevic et Raymond Audigier.

L’architecture très moderne du bâtiment, cube de verre, d’acier et d’aluminium bénéficiant de sources d’éclairage de tout côté, y compris par le toit, vise à prolonger le dialogue des
œuvres avec le paysage et la lumière qui les ont vues naître.
André Malraux, le 24 juin 1961, fait du musée d’art moderne du Havre le symbole d’un formidable engagement humain en faveur de la culture. En 1961, poste avancé de la ville et du pays, le musée est conçu comme un véritable phare culturel, signalant aux passagers des transatlantiques l’exemplarité de la France en la matière. Ce lieu, pensé comme un centre culturel et un lieu de création continue, est voué à une diversité d’emplois : expositions, concerts, conférences, spectacles...

En 2011, le musée change de nom pour devenir le musée d’art moderne André Malraux, abrégé en MuMa ("Mu" pour musée, "Ma" pour Malraux).

Lire cet article en : Eesti, English,

Le fest-noz ou l’apéro à la bretonne !

14 Décembre 2018 - Tallinn

C'est déjà l'heure du deuxième apéro de l'Institut français ! Cette édition sera un peu particulière, puisqu'il s'agira d'un Fest-Noz, avec au programme: des danses, des crêpes et du cidre ! RDV au bar Pudel à 18h45, au rez-de chaussée cette fois, pour un début des festivités à...

Lire la suite

Bretagne

L’Estonie, la vraie start-up nation

Le magazine Stratégies, spécialisé en communication et marketing publie un article sur l'Estonie, la vraie start-up nation. Ce pays où l'administration est entièrement digitalisée et où les citoyens disposent d'une identité numérique peut faire disposer les étrangers du programme...

Lire la suite

Nouveau thriller Climax de Gaspard Noé au cinéma Sõprus

14 Décembre 2018 - Tallinn

Climax, film écrit et réalisé par Gaspar Noé, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes, sort au cinéma Sõprus le 14 décembre. Avec ses films aux limites de l’expérimental ("Irréversible", "Enter the Voïd", "Love"…), Gaspar Noé est le réalisateur qui...

Lire la suite

Film

“LE ROYAUME” D’EMMANUEL CARRÈRE TRADUIT EN ESTONIEN

«À un moment de ma vie, j'ai été chrétien. Cela a duré trois ans. C'est passé.  Affaire classée, alors? Il faut qu'elle ne le soit pas tout à fait pour que, vingt ans plus tard, j'aie éprouvé le besoin d'y revenir. Ces chemins du Nouveau Testament que j'ai autrefois parcourus en...

Lire la suite