Exposition 1iJ au musée estonien d’art contemporain

4 Août 2018 / 9 Septembre 2018

A partir du 4 août et jusqu’au 9 septembre, le EKKM (Eesti Kaasaegse Kunsti Muuseum), le musée estonien d’art contemporain accueillera, sous la houlette de la conservatrice Ekaterina Shcherbakova, le projet 1iJ.

Tout en s’appropriant comme une métaphore le moteur d’information brownien*,1 iJ (pour 1 Joule d’information, le nom du projet) se révélera au travers de l’entrelacement des intentions de ses auteurs qui s’émoustillent, se fondent entre elles, s’interrompent et se dévorent. Considérant les données ainsi obtenues comme carburant et produit, cause et résultat, 1 iJ génère sans relâche des récits qui mêlent consciences biologiques et technologiques, présences géographiques et situationnelles, identités mythologiques et bureaucratiques.

1 iJ se dévoilera au travers d’une exposition permanente et de brèves performances au EKKM, au cinéma Sõprus et à Copenhague.

Dates des performances :

Le 03.08 à 18h00 : Psaiko

Le 04.08 à 22h00 : Norma Jeane

Le 09.08 à 18h00 : Eva Rank

Le 10.08 à 18h30 : Tabita Rezaire

Les 10.08, 17.08 et 23.08 à 18h00 : Helena Keskküla

Le 17.08 à 18h30 : Hannah Heilmann

Les 06.09 et 07.09 à 18:00 Karl Saks

Exposition permanente :

Du 06 au 19.08 : Elisa Giardina Papa, au cinéma Sõprus

Artistes: Johannes Büttner, Elisa Giardina Papa, Hannah Heilmann, Norma Jeane, Florence Jung, Helena Keskküla, KIWA, Dominique Koch, Kaarel Kurismaa, Camille Laurelli, Psaiko, Eva Rank, Tabita Rezaire, Karl Saks, Dora Way.

* récemment testé avec succès par l’université nationale de science et de technologie d’Ulsan, Corée du sud, 2017

Lire cet article en : Eesti, English,

Les documentaires français au festival Docpoint

31 Janvier 2019 / 3 Février 2019

L'Île au trésor Un été sur une île de loisirs en région parisienne. Terrain d’aventures, de drague et de transgression pour les uns, lieu de refuge et d’évasion pour les autres. De sa plage payante à ses recoins cachés, l’exploration d’un royaume de l’enfance, en résonance avec...

Lire la suite

“LE ROYAUME” D’EMMANUEL CARRÈRE TRADUIT EN ESTONIEN

«À un moment de ma vie, j'ai été chrétien. Cela a duré trois ans. C'est passé.  Affaire classée, alors? Il faut qu'elle ne le soit pas tout à fait pour que, vingt ans plus tard, j'ai éprouvé le besoin d'y revenir. Ces chemins du Nouveau Testament que j'ai autrefois parcouru en...

Lire la suite