“Déambulations frontalières” – exposition à Tallinna Fotomuuseum

27 Septembre 2016 / 11 Décembre 2016

L’Institut français d’Estonie et le Goethe Institut ont monté ensemble le projet d’inviter deux photographes en Estonie, pour suivre les tracés des frontières, réelles et virtuelles, actuelles et passées, à la fois à Tallinn et à Narva.

L’exposition “Déambulations frontalières” est ouvert :
19. octobre – 11. décembre 2016 

à Tallinna Fotomuuseum
Raekoja 4, 10146 Tallinn


Depuis longtemps déjà, le projet européen travaille au dépassement des frontières. Cela concerne à la fois les frontières étatiques, mais aussi les frontières éducatives, structurelles, économiques et sociales. La mondialisation et la pénétration massive d’internet permettent aux populations de ressentir concrètement ce processus d’intégration. Cependant, la question des frontières n’a pas disparu, comme en témoignent les récentes vagues de réfugiés aux frontières de l’Europe et la montée des nationalismes.
Nous sommes encore et toujours confrontés à des frontières, à des limites, anciennes ou nouvelles.

Dans ce contexte, l’Institut français d’Estonie et le Goethe Institut ont monté ensemble le projet d’inviter deux photographes en Estonie, pour suivre les tracés des frontières, réelles et virtuelles, actuelles et passées, à la fois à Tallinn et à Narva. Les deux photographes ont été soutenus localement par la Résidence d’Artistes de Narva. Par leurs photos, ils documentent, chacun depuis son propre point de vue artistique, les frontières linguistiques, culturelles, sociales mais aussi psychologiques, dans le quotidien urbain de ces deux villes. Leur travail interroge les notions d’intégration et d’exclusion, visibles et invisibles.

A Narva, la ville la plus orientale d’Estonie, à majorité russophone, l’effondrement de l’Union soviétique et l’indépendance estonienne ont conduit à d’énormes bouleversements, et ont amené la ville à se trouver à l’exacte frontière entre Estonie et Russie. A Tallinn, l’impact de l’époque soviétique est encore visible aujourd’hui. C’est le cas par exemple de l’ancienne zone d’exclusion militaire, tout le long de la côte, dont les vestiges demeurent visibles dans le paysage urbain. Enfin, les relations entre estonophones et russophones, dans les deux villes, sont au coeur du sujet.

Les artistes:

Louisa Marie Summer, née en Allemagne est une conteuse visuelle préoccupée de Social, diplômée d’un Master en Beaux Arts de l’école de Design de Rhode Island (2010). Elle vit à cheval entre New York et Munich, travaillant dans le monde entier sur des projets illustrant la vie quotidienne des groupes socialement désavantagés. Son travail, reconnu internationalement, a été exposé en solo ou lors d’expositions collectives, notamment au Centre National de l’Audiovisuel (Luxembourg), à la galerie Edition Camos (Munich), la Ober Gallery (Connecticut-EU), la Danziger Gallery (NYC), le musée Russe (Saint Pétersbourg) et le musée d’Art de Limlip (Corée du sud).  Les photographies de Summer sont aujourd’hui exposées dans des musées, des collections privées et ont été publiées dans plusieurs magazines internationaux d’importance, comme le National Geographic, le Süddeutsche Zeitung, le Wall Street Journal, Rolling Stone et Vogue. En 2012, son livre Jennifer’s family a été publié par les éditions Schilt à Amsterdam.

Camille Laurelli est un artiste français qui vit et travaille actuellement à Tallinn. Il est titulaire d’un diplôme Supérieur de Recherche en Art de l’Ecole Supérieure d’Arts d’Annecy (2014) et d’un Master de l’Ecole Supérieure d’Arts de Grenoble (2005). Depuis 2011 il reçoit le soutien de la fondation Smirnov & Sorokin à Moscou. Laurelli a été le fondateur et curateur du Centre d’Art Contemporain OUI de Grenoble de 2007 à 2014. Depuis 2013 il est curateur de la galerie Showcase à Grenoble et depuis 2016 du Showcase de Tallinn. Par ailleurs il enseigne en tant qu’invité à l’Académie des Arts d’Estonie. Laurelli et Nicolas Audureau sont les curateurs de l’exposition collective “Infinite Lives”, qui ouvre ses portes en Septembre 2016 à la Tallinn City Gallery.

La présentation des premiers travaux a eu lieu le 27 septembre dernier à la  Résidence d’Artistes de Narva (Kreenholm)

A Tallinn la présentation des travaux a également eu lieu début octobre, dans le cadre de la Foire de l’Art Photographique (Eesti Fotokunstimess)

 

Lire cet article en : Eesti, English, Русский,

My French Film Festival 2019

18 Janvier 2019 / 18 Février 2019

MyFrenchFilmFestival.com est un concept inédit qui a pour but de mettre en lumière la jeune génération de cinéastes français et qui permet aux internautes du monde entier de partager leur amour du cinéma français. Pour sa neuvième édition, le festival revient avec de nouveaux films, de...

Lire la suite

Apéro et jeux de société

25 Janvier 2019

Appel aux étudiants (adultes) de l’Institut français d’Estonie et à nos amis francophones: nous vous attendons le vendredi 25 janvier à 19h00 au bar Pudel à Telliskivi pour participer à l’apéro de l'Institut dont la thématique sera les jeux de société ! En plus du café...

Lire la suite

apérojeux de société

Les lauréats des prix littéraires 2018 à votre disposition

En cette fin d'année, nous vous proposons de faire un point sur les meilleures sorties littéraires françaises de 2018. En effet, la rentrée littéraire est une tradition importante pour les Français, et les prix décernés chaque année au mois de novembre sont nombreux. L'Institut français...

Lire la suite