Mois de l’égalité hommes-femmes : films documentaires gratuits / #naistEST

Musée des Occupations

16 Mars 2017 / 27 Avril 2017

Tallinn

#NaistEST, qu'est-ce que c'est ? C'est le mot-clé qui fédère différentes initiatives dans le cadre d'une grande campagne en faveur de l'égalité des droits hommes-femmes en Estonie (pour les débutants en estonien : le hashtag #naistest veut dire "au sujet des femmes", et le suffixe indiqué en majuscule, "EST", fait aussi référence à l'ESTonie).

Dans le cadre du projet #naistEST, des films documentaires seront projetés au Musée des Occupations, en parallèle de l'exposition qui se tient entre mars et mai 2017.
Au programme :  
  • Le 16 mars à 18h00, "Des Femmes et des Hommes", documentaire français sur la situation des droits des femmes à travers le monde (1h55, Frédérique Bedos, 2015).   
  • Le 30 mars à 18h00, documentaire suédois sur la vie d'Astrid Lindgren (2015, Kristina Lindström), romancière suédoise, auteur d'ouvrages pour enfants et scénariste. Elle est connue à travers le monde pour avoir créé les personnages de Fifi Brindacier, Zozo la tornade ou Karlsson på taket. À travers ses personnages impertinents, Astrid Lindgren a renouvelé la littérature pour enfants.
  • Le 11 avril à 18h00, "The Long Road", documentaire danois sur l'histoire du féminisme au Danemark, des origines à nos jours, par Mette Knudsen (2016). Avec la participation de la réalisatrice du film. 
  • Le 27 avril à 18h00, "Ronde-bosse", documentaire français de Laurence Michel (32 min, 2014). "Il y a 20 ans, j'ai rasé ma tête. Quand je suis allée voir ma mère, elle s'est mise à pleurer. Je sentais les regards des gens sur moi, sans grande méchanceté mais aussi sans chaleur. Voir une femme chauve met mal à l'aise". Dans la société occidentale patriarcale d'aujourd'hui, la femme est blonde, brune ou rousse, a les cheveux longs ou courts. Voir une femme rasée met mal à l'aise, parce qu' elle est forcément très malade ou bien rebelle, et aussi parce qu'on ne distingue pas son genre immédiatement. Le film "Ronde-bosse" de Laurence Michel démontre que les cheveux d'une femme sont un symbole puissant, mais parle aussi de la liberté de chacune de représenter sa féminité à sa manière et de rompre avec les normes féminines.

    Le documentaire sera suivi d'une discussion entre la directrice de l'Institut Français d'Estonie Anne Chounet-Cambas et Nele Laos de l'organisation Feministeerium.
    Qu'est-ce que la féminité? Quelles sont les normes qui dictent ce qui correspond ou pas à la beauté? Faut-il avoir des cheveux pour être une femme féminine?

Le film est en français avec des sous-titres anglais; la discussion sera en anglais.

L'événement du 27 avril sur Facebook

Le Musée des occupations abrite jusqu'au 7 mai trois expositions sur l'histoire du féminisme en Estonie et en parallèle dans les pays Nordiques et la France. 

Découvrez l'exposition "Cherchez la femme" de la photographe et féministe Nicole Miquel, ainsi que l'exposition "Le jubilé du mouvement féministe en Estonie: Marie Reisik 130" et l'exposition que présente l'ambassade de Suède "Les pionnières de la politique étrangère féministe. Les femmes dans la diplomatie suédoise de 1632 à nos jours".  

Lire cet article en : Eesti, English,

Delbecq 3 à Jazzkaar : entre jazz et musique du monde

Delbecq 3 est un groupe de trois musiciens venus de trois coins du monde, qui mélangent la musique du monde avec du jazz. Les influences africaines se fondent dans cette aventure contemporaine du jazz international dirigé par le français Benoît Delbecq au piano, le canadien Miles Perkin à la...

Lire la suite

Musique