“Lettres d’amour”, concert de musique baroque le vendredi 16 juin à Kuressaare

16 Juin 2017

Kuressaare

Dans le cadre de l'Ajatu Muusika Festival (Festival de Musiques Intemporelles) à Kuressaare, l'ensemble baroque LaBande interprétera le vendredi 16 juin des airs de cour des compositeurs Michel Lambert, Honoré D’Ambruis et Joseph Chabanceau de La Barre, ainsi que des partitions de grands noms de

la musique baroque comme Joseph Bodin de Boismortier, Louis Couperin et Francois Couperin. Certaines  de ces mélodies seront jouées en Estonie pour la première fois.

L'ensemble baroque LaBande est composé de Helis Naeris (mezzosoprano), Anna-Liisa Eller (kannel, instrument traditionnel estonien proche de la cithare), Kaari Uus (viole de gambe) et Kristiina Are (clavecin). Après des années de concerts ensemble, LaBande a été officiellement créée en novembre 2016. Lettres d'amour est la première de leurs représentations et a été pour la première fois jouée en mai 2016.

La cour de Louis XIII puis de Louis XIV est pleine d'intrigues amoureuses ; l'expression des sentiments dans les lettres d'amour et dans la poésie constituait  tout un art raffiné en cette époque. Des poètes vocaux comme Philippe Quinault ou Jean Bouillon, mais aussi nombre de courtisans, ont permis d'enrichir la beauté métaphorique de la poésie qui s'incarnerait bientôt dans la musique, dans ces airs de cour.

“Le doux silence de nos bois
N’est plus troublé que de la voix
Des oiseaux que l’amour assemble.”
(H. D’Ambruis “Le doux silence de nos bois”)

 

Concert le vendredi 16 juin à 21h au Kuressaare Raekojas - Entrée libre.

Avec le soutien de l'Institut Français d'Estonie.

 

Lire cet article en : Eesti, English,

La soirée française de la semaine des cultures étrangères

26 Septembre 2018

Qui sont les Français ? Comment vivent-ils ? Et, à quoi ressemble leur pays ? Nous invitons tous ceux qui s'intéressent à la France et aux Français à venir découvrir cette belle culture et sa langue, le 26 septembre à Tallinna Keskraamatukogu. Nous y présenterons les us et coutumes, la...

Lire la suite