Huis Clos de Jean-Paul Sartre // 19.03 et 20.03 à 19h // Theatrum

Theatrum

19 Février 2015 / 20 Février 2015

Vene 14

Tallinn

L'enfer, c'est les autres.

Huis Clos de Jean-Paul Sartre, mise en scène par Agathe Alexis et Alain Barsacq, avec Jaime Azulay, Bruno Boulzaguet, Agathe Alexis et Anne Le Guernec ou Valérie Dablemont.

Les 19 et 20 mars à 19h au Theatrum, Vene 14.

Agathe Alexis et Alain Barsacq, ex-codirecteurs de la Comédie de Béthune, revisitent une pièce du père de l’Existentialisme, écrite sous l’Occupation et devenue un classique.

La force des grands textes est bien qu'ils sont intemporels. Huis Clos est de ceux-là. Agathe Alexis et Alain Barsacq proposent pourtant une modernisation, non des mots, mais bien de la mise en scène de la pièce écrite en 1943 par Sartre. L’expression « l’enfer c’est les autres » est passée dans le langage courant et pour marquer la force du propos et son universalité, les metteurs en scène ont choisi de placer les trois personnages au cœur d’une pièce sans âme, sans fenêtre, au mobilier dépouillé. Juste trois fauteuils entrelacés qui les obligent à cohabiter pour l’éternité de l’enfer. Le lâche Garcin (Bruno Boulzaguet), la petite-bourgeoise infanticide (admirable Valérie Dablemont, à la fois perdue, fragile, violente) et la perverse employée de poste lesbienne (Agathe Alexis) n’ont aucune échappatoire, même pas la mort puisqu’ils ont déjà trépassé.

Résumé de la pièce :

Trois personnages se retrouvent à leur mort dans une même pièce. Il s'agit de Garcin, journaliste, Inès, employée des Postes et Estelle, une riche mondaine. Ils ne se connaissent pas, viennent de milieux très différents, ne partagent ni les mêmes convictions ni les mêmes goûts. Dans cette pièce débute alors un procès à huis clos où chacun des trois personnages juge et est jugé sur les actes qui composent son existence. Jean-Paul Sartre nous décrit ici « son enfer » avec brio dans lequel il n'y a ni bourreau, ni d'instruments de torture physique : « l'enfer, c'est les autres ». Cette phrase, qui a valu à Sartre les pires accusations, explique seulement que la vie « se ressent, se perçoit » à travers les autres ; rien ne vaut les individus qui nous font prendre conscience de nous-même, de la triste réalité humaine, mais qui restent nécessaires pour se réaliser. Les trois protagonistes se débattent sans cesse pour échapper à leur situation mais l'Enfer finit par reprendre le dessus. Cette pièce de théâtre est en un acte composé de cinq scènes, dont la dernière est hypertrophiée.

 

 

Lire cet article en : Eesti,

Best of Annecy 2017 au festival de cinéma PÖFF

24 Novembre 2017 / 24 Novembre 2017 - Tallinn

PÖFF Shorts est un sous-festival de PÖFF qui regroupe les courts-métrages et animations les plus inventives et inattendues des dernières années. La compétition s'annonce rude dans les différentes catégories, et en dehors des séances, les amateurs de courts-métrages sont invités à...

Lire la suite

Le Père Noël et son atelier féerique…

2 Décembre 2017

L'institut français invite vos enfants de 7 à 12 ans à l'atelier magique de Noël !  Le monde et les mystères de Noël Création d'un abécédaire de Noël Chansons, comptines, poèmes Contes Confection de cartes de Noël, de décors.... Jeux Dans l'atelier du père Noël...

Lire la suite