Culturethèque – Hommage à Jacques Prévert

À l'occasion des 40 ans de la mort du poète français en avril 1977, voici une sélection de quelques uns de ses recueils de poèmes :

FATRAS

"La poésie peut naître des images aussi bien que des mots, surtout chez un Prévert qui, d'abord homme de cinéma, a un sens très aigu de l'image et de ses pouvoirs de suggestion. C'est la confrontation de ces deux moyens d'expression que propose Fatras, où quelques-uns des "collages" auxquels s'applique depuis longtemps Jacques Prévert ont été reproduits comme pour prolonger sur le plan visuel les thèmes essentiels de son œuvre poétique. Textes et images poursuivent ici le même but : dissocier les séquences de nos habitudes mentales, corriger le quotidien, donner aux lieux communs et aux bienséances le coup de pouce qui fait chavirer le décor et remet en question son opportunité." René Bertelé.

 

GRAND BAL DU PRINTEMPS / CHARMES DE LONDRES

"Même si vous ne le voyez pas d’un bon œil le paysage n’est pas laid c’est votre œil qui peut-être est mauvais." (Graffiti) Paris, Londres et Prévert. Dans Grand bal du printemps, Prévert chante Paris, ses rues, ses marchés, les enfants, les chats et les chiens, les amoureux à Paris, les amoureux de Paris. Dans Charmes de Londres on voyage de Hyde Park aux docks de l'Est, de Portobello Road à Whitechapel, en rencontrant les lions de pierre ou les amants.

 

 

 

 

JACQUES PREVERT, ENFANCE (LU PAR L'AUTEUR) - DOCUMENT AUDIO

1. Enfance 1: Souvenirs d'un enfant de six ans
1. Enfance 4: La période sombre
2. Enfance 2: Portrait de ses parents
2. Enfance 5: Arrivée à Paris avec ses parents 
3. Enfance 3: Les vacances en famille 
3. Le cancre
4. Deux escargots
5. Droit de regard 
6. Je suis comme je suis
7. Embrasse-moi
8. Chanson et Le jardin
9. Cet amour
10. Les enfants qui s'aiment 
11. Le portrait d'un oiseau
12. Un petit mendiant
13. Les feuilles mortes 

 

CHOSES ET AUTRES

1906, Neuilly-sur-Seine. Souvent, au Bois, un cerf traversait une allée. Un peu partout, les gens mangeaient, buvaient, prenaient le café. Un ivrogne passait et hurlait : "Dépêchez-vous ! Mangez sur l'herbe, un jour ou l'autre, l'herbe mangera sur vous !" Choses et autres, le dernier recueil publié du vivant de Jacques Prévert, est l’un de ses plus surprenants. Il y ose son seul texte autobiographique, se livre à des expérimentations audacieuses et parvient encore à renouveler son style, avec une étonnante liberté.

Retrouvez d'autres oeuvres de Jacques Prévert sur Culturethèque.

Lire cet article en : English,