Conférence « Paris/Tartu-Barthes/Lotman » à Tartu le 8 juin 2015

Bibliothèque de l’Université de Tartu

8 Juin 2015 / 8 Juin 2015

Tartu

La conférence « Paris/Tartu-Barthes/Lotman » a eu lieu le lundi 8 juin 2015 dans la salle de conférence de la bibliothèque de l’Université de Tartu.

2015 aurait été l’année du centenaire de Roland Barthes, grande figure de la sémiologie en France. A cette occasion, l’Institut français d’Estonie et le département de sémiotique de l’Université de Tartu s’associent pour créer une sorte de dialogue post-mortem entre deux figures emblématiques de la sémiologie en France et en Estonie : Roland Barthes et Yuri Lotman.

Ces deux sémioticiens ont marqué les années 60 et 70 par leur rêve d’une science nouvelle accompagnée de l’idée de culture comme système multilingue et multicode.

Intervenants :
Pierluigi Basso
Anne Beyaert-Geslin
Daniele Monticelli
Patrick Sériot
Marek Tamm
Peeter Torop

Thème de la conférence :
L’histoire conceptuelle de la sémiologie est généralement associée à Charles S. Peirce et Ferdinand de Saussure et aux concepts de sémiotique et de sémiologie. Mais la sémiologie contemporaine est née dans les années 1960 et son développement est principalement marqué par les recherches méthodologiques de Roland Barthes et de Juri Lotman.

La sémiologie de Barthes et la sémiotique de Lotman ont donné naissance au rêve d’une nouvelle science humaine accompagnée de l’idée de culture comme système multilingue et multicode. L’année 1968 constitua un tournant important : Lotman a créé l’institut de sémiotique de Tartu tandis que cette année-là, Barthes s’est davantage orienté vers la pensée critique, au lieu de créer une nouvelle science.

Lotman s’est concentré sur l’analyse théorique des langues culturelles et, en 1973, il a publié les thèses de la sémiotique culturelle qui fondent la sémiotique culturelle d’aujourd’hui. Barthes s’est concentré sur la pensée critique et s’est basé sur un lien intime entre la société, la culture et le chercheur. Ce lien est souligné par le concept d’intertexte que Barthes formule dans son livre de 1973, Le plaisir du texte.

Le centenaire de Roland Barthes en 2015 est l’occasion de rappeler l’influence prépondérante qu’a eu ce dernier sur le développement de la sémiotique en général et pas seulement sur la sémiologie française. Roland Barthes a facilité la création de synergies qui ont rassemblé les différents centres de sémiotique, ont ouvert le dialogue entre Paris et Tartu et qui actuellement posent les fondements d’une nouvelle synthèse de la sémiotique et les sciences de culture. Cette synthèse des connaissances est basée sur un dialogue conceptuel entre Barthes et Lotman, entre Paris et Tartu.

Programme de la conférence (PDF)
Brochure (PDF)

Vidéo de la conférence : http://www.uttv.ee/naita?id=22137

Conférence “Paris/Tartu – Barthes/Lotman” à Tartu le 8 juin 2015 - JPEG 

Lire cet article en : Eesti,

La plateforme IF PROFS est lancée en Estonie

8 Décembre 2017

La plateforme IF PROFS est un réseau social réservé aux professeurs de français (mais aussi aux professeurs qui enseignent une matière en français), partout dans le monde ; cette plateforme fournit contenus et méthodes aux enseignants. Les enseignants en Estonie ont ainsi rejoint une...

Lire la suite

Après PÖFF, le cinéma continue en décembre avec ArteKino Festival

1 Décembre 2017 / 17 Décembre 2017 - Partout en Europe

PRESENTATION ArteKino Festival, une initiative d'ARTE, la chaîne de télévision culturelle franco-allemande, propose gratuitement aux internautes des 45 pays de l’Europe de visionner, pendant 17 jours, 10 longs métrages. 50 000 visionnages sont ainsi offerts au public européen, invité -...

Lire la suite

François Zimeray à la conférence des Droits de l’Homme à Tallinn

8 Décembre 2017 / 8 Décembre 2017 - Tallinn

Cette année, le thème général de la conférence est "Les droits de l'Homme en chute libre ?".  Pour en savoir plus sur le programme : consulter le site de la conférence. Lors de cette conférence annuelle organisée par l'Institut Estonien des Droits de l'Homme, et sous le haut patronage...

Lire la suite