Conférence “L’art à l’ère du capitalisme numérique”

Kultuurikatel

5 Mai 2016 / 6 Mai 2016

Tallinn

Le 5 et 6 mai aura lieu la conférence sur "L'art à l'ère du capitalisme numérique" au Kultuurikatel à Tallinn. Organisée par le Centre estonien pour l'art contemporain (Kaasaegse Kunsti Eesti Keskus, http://www.cca.ee/en/center), on retrouve notamment parmi les participants le français Grégory Castera.

Grégory Castera mène depuis toujours une démarche artistique dans ses œuvres qui mène à lier les arts aux sciences et à l'engagement social. En 2013 il fonde avec Sandra Terdjman une "société artistique" nommée Council. Le but est alors d'explorer les différents modes de composition et proposer une nouvelle représentation des différents problèmes sociaux. Pour cela, Council se base sur les arts, mais aussi sur des recherches universitaires, scientifiques et sociales. Cette "société artistique" cherche également à favoriser les nouvelles productions artistiques, et décerne dans ce cadre un prix annuel afin de supporter les initiatives culturelles engagées socialement. Ces projets permet le regroupement de nombreux artistes, chercheurs, citoyens et institutions.

La conférence se déroule sur deux jours.

Jeudi 5 mai

11h30 Discours de bienvenu de Rebeka Põldsam et Maria Arusoo
11h45 Introduction par Daniele Monticelli
12h00 Discours inaugural de Franco Bifo Berardi
13h15 Questions-Réponses avec Bifo et Daniele Monticelli
14h00 Repas
15h00 Conférence sur la “Collectivité artistique et ses nouvelles institutions" avec Valeria Graziano (Queen Mary University), Grégory Castéra (Forms of Council) et Haye Huib van der Werf (Jan van Eyck Academie) par Rebeka Põldsam (CCA, Estonia). Qu'est ce que le boom du milieu artistique? Quelle et son origine et a-t-im gagné en maturité et raffinement? Le milieu artistique s'est-il déjà transformé en une structure néolibérale ? Quel est le rôle des artistes?
17h00 Conclusion du premier jour par Mari Peegel (Editeur du Estonian Daily culture)

Vendredi 6 mai

11h00 Conférence sur les "Artistes sous pression, les options des indépendants” par Margit Säde. La conférence se concentrera sur les artistes indépendants ainsi que leurs perspectives d'avenir dans une société capitaliste. En effet on attend des artistes une production artistique toujours plus innovante mais toutefois non trop différente de leurs oeuvres les plus célèbres. Comment peuvent-ils continuer a plaire? Quelle est leur place et leur avenir?
13h00 Repas
14h00 Conférence  “Les attente de l'import-export”. Par Maria Arusoo (CCA, Estonie) avec comme participants Taru Elfving (Frame Finlande), Olga Temnikova (Temnikova&Kasela gallery), Maria-Kristiina Soomre (Ministère de la culture), Karin Laansoo (ECADC). Temnikova&Kasela gallery, et ECADC ont été créé en 2010 dans le but de stimuler le marché de l'art estonien. En effet l'Estonie était alors une institution qui n'assurait pas la reconnaissance et l'exportation de ses artistes. Depuis les festivals et autres évènements culturels se sont développés a la fois symboliquement et financièrement. D'une part le marché de l'art international est majoritairement soutenu par des fonds privés et dans d'énormes métropoles internationales et culturelles. D'autre part, comment les artistes provenant de périphéries, comme l'Estonie ou la Finlande, peuvent-ils trouver leurs places au seins de ce marché? Et pendant que le marché de l'art est fortement orienté vers l'achat et la vente, que reste-il du rôle des ONG financées publiquement et qui n'ont pas de but financier? Quel est l'international échange de l'art en dehors du marché, des musées et des académies?            

17h00 Conclusion de la deuxième journée par  Kadri Karro (Editeur de Estonian Weekly culture)
17h15 Dernières paroles par Maria Arusoo et Rebeka Põldsam

 

 

 

 

Lire cet article en : Eesti,

La soirée française de la semaine des cultures étrangères

26 Septembre 2018

Qui sont les Français ? Comment vivent-ils ? Et, à quoi ressemble leur pays ? Nous invitons tous ceux qui s'intéressent à la France et aux Français à venir découvrir cette belle culture et sa langue, le 26 septembre à Tallinna Keskraamatukogu. Nous y présenterons les us et coutumes, la...

Lire la suite